LE JEU DE L’AMOUR ET DU HASARD

MARIVAUX / avec Eugénie Anselin, Stéphane Daublain, Jean-Marie Frin, Brice Montagne, Sophie Mousel, Pierre Ostoya Magnin mise en scène Laurent Delvert assistante à la mise en scène Daliah Kentges scénographie Philippine Ordinaire costumes Philippine Ordinaire & Jean-Philippe Pons lumières Nathalie Perrier réalisation sonore madame miniature production Les Théâtres de la Ville de Luxembourg On reduit…

LE JEU DE L’AMOUR ET DU HASARD

On reduit souvent Marivaux au marivaudage: de jolis effets de style et un raffinément des sentiments amoureux. Mais si son langage est remarquable, Marivaux n’est pas sans malice ni sans une certaine dose de cruauté. Il met ses personnages à nu, face à des questions métaphysiques et existentielles. Il les place dans une sorte de…

LA DISPUTE

de Marivaux mise en scène Sophie Langevin dramaturgie Youness Anzane assistant mise en scène Jonathan Christoph scénographie et costumes Anouk Schiltz chorégraphie Emmanuela Iacopini musique Rajivan Ayyappan lumière Daniel Sestak maquillage Jasmine Schmit avec Christophe Ratandra, Nicole Dogue, Jeanne Werner, Elsa Rauchs, Jérôme Michez, Robin Barde et la voix de Luc Schiltz Une coproduction Théâtre National…

MESURE POUR MESURE / Centaure

Sorte de thriller politico-sexuel, Mesure pour Mesure dénonce les excès d’une justice rendue sans humanité. Avant de quitter la ville pour de mystérieuses raisons, le Duc de Vienne remet tous ses pouvoirs entre les mains du vertueux Angelo – magistrat qui a la réputation d’être d’une exemplaire probité – et le charge de rétablir l’ordre dans les…

GESPENSTER

„Ich glaube fast, wir sind allesamt Gespenster“, sagt Helene Alving in Henrik Ibsens naturalistischem Drama. Das, was in den Menschen „herumgeistert“, das seien „alte, abgestorbene Meinungen aller Art, alte, abgestorbene Überzeugungen und Ähnliches. Sie sind nicht lebendig in uns; aber sie sitzen doch in uns fest, und wir können sie nicht loswerden.“ Zum Gedenken an…

SPLITTERGESICHTE

Daniel Dumont hat ein brisantes Stück geschrieben. Es ist politisch und es ist privat, und es vermischt das Private gekonnt mit dem Politischen, so dass am Ende die Trennung aufgehoben ist.

END OF THE RAINBOW

Peter Quilter / Metteur en scène Marion Poppenborg Décors Christoph Rasche Costumes Ulli Kremer Musique Daniel Groβe Boymann Avec Sascha Ley, Daniel Groβe Boymann, Tim Stöneberg Une production Théâtre National du Luxembourg